BoLgRuZ

| Profil | Evénements | Tableau de chasse | Trõlligion | Classements | Maisonnée | Trõll n°

Son Profil Général :
49107
Maison Héritier de bulgroz
Hors Jeu
  • [Àmï dé Mõûnt°y°hàll]
  • Réincarnations
  • [Descendant de : bulgroz (19903), 1° Changement de Peau]
  • [Ascendant de : BLaJe (109311)]
  • Distinctions
  • [Favori d'Apocalypse]
  • Palmarès sportif
  • [Mounty Battle Roy´Hall nº 1: Victime]
  • [Mounty Battle Roy'Hall n° 2 : Victime]
  • [Pogo du XI ème Cycle: Preux d'Hator]
  • [Mounty Monster Challenge N°1 : 11ème]
  • Maladies
  • [Survivant de la Peste Scrofuleuse]
  • [Immunisé à la Peste Scrofuleuse]
  • Race Skrim
    Date de Création 5° jour du Phoenix du 4° cycle après Ragnarok
    Niveau 60
    Guilde In Memoriam - Les Affranchis
    [fondateur]
    Mouches 80Bzzzz
    Nombre de Meurtres 984
    Nombre de Décès 34
    Equipement Utilisé Giga Trousse à Potions 
    Cartable de Scribe Grozécolier 
    Trousse à outils Makh'Ga°y°veur 
    Gibecière à Composants XL 
    Anneau de protection 
    Immenses Panards Puants aux Gros Orteils Mycosés 
    Monumental Membre Gifleur Tatoué et Poilu 
    Bouclier à Pointes du Sable en Mithril
    Somptueuse Poitrine Velue avec Piercing au Téton 
    Talisman d'Obsidienne du Rat
    Majestueux Bonnet en Poils à Visière Incorporée 
    Possessions  
    Description :
    [Toutes les informations présentées en dessous de cette ligne sont spécifiées par le joueur et ne sont donc pas officielles]
    (...)







    "Voici l'histoire qui arriva à un troll qui avait soif et faim"

    Quand il poussa la porte de l'auberge, les gonds rouillés couinèrent tels des gobelins pris entre le sol et une massue. Il insista un peu plus et arracha la porte d'une petite poussée. Un tel fracas fît que tout le monde se tût à l'intérieur de l'auberge, on aurait entendu une mouche voler.
    Des trolls impressionnés par tant de puissance s'approchèrent et lui proposèrent de les rejoindre pour leur quête moyennant rétribution. Ils devaient chasser le phénix afin de satisfaire Groubouar-le-fourbe qui avait collé une malédiction à leur chef de guilde.
    « Eh ! nous t'offrirons 10000 gigots de gob' si tu nous aide, valeureux troll! » clama leur chef.
    Notre troll, fit la moue et leur dit : « on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre les petiots, si vous voulez louer mes services, il faudra me payer en composants pour scribes et en amanite-tu-mouche mielleux les gars! ».
    « Bha laissons le là les amis!, ce troll est trop gourmand!» dit leur chef, déçu.
    « Gourmand peut être, mais pas trop car vous n'irez pas bien loin avec vos carrures de poids-mouche, alors c'est à prendre ou à laisser mes trollinets! ».


    Une douce musique zumaine parvint alors à ses oreilles, il reconnut le tube des négresse vertes : Zobi LA Mouche, et un sourire de satisfaction s'afficha sur ses lèvres.
    Il reluqua les stripteaseuses sur la piste, mais elles n'étaient pas vraiment son gout , un peu trop cuisse de mouche pour ce troll raffiné qui préférait les trollettes bien en chair.
    Il prit sur une table le menu du jour, mais comme il était écrit en pattes de mouche, il n'arriva rien à déchiffrer et lança au tavernier : « Hé bien , c'est pas une fine mouche celui qui a écrit ca! J'aimerais bien boire et manger mais j'y comprend rien à ce charabia là ».
    Il observa le serveur qui faisait la mouche du coche, passant de table en table sans jamais rien débarrasser et qui s'éclipsa dans la cuisine.
    ce dernier ne se retourna même pas, il lança alors : « Hooohééé, arrêtes de regarder voler les mouches et intéresse toi plutôt à tes clients! ».

    Comme il ne revenait pas et que le patron ne bougeait toujours pas d'un poil, notre troll prit la mouche et se leva, faisant tomber sa chaise et les verres vides qui y trainaient. Mais l'aubergiste ne réagit toujours pas alors il hurla : « il se sont fait piquer par la mouche tsé-tsé ou quoi ici? » et il assena une gifle comme sa môman lui avait appris, avec le plat de la main pour bien faire mal avec un effet sonore qui lui plaisait, inutile de préciser qu'il fit mouche avec son joli lancer de main sur la gueule du tavernier ébahi.

    « Mais quelle mouche l'a piqué? » demanda un client au comptoir, « l'est pas patient ce troll ma foi! »

    « Bah, j'ai soif et faim, c'est tout, et quand j'ai soif et faim, j'aime qu'on me réponde vite » dit notre troll un peu bourru.

    Sur ce, le patron, un peu gobe-mouche, lui remis vite fait un menu bien écrit.
    Il déballuchonna de son sac ses lorgnons et ne vit dans ce menu que des plats inconnus de lui tels les brisures de doigts de succube au velouté mariné au miel d'oreille d'ours-garou, des alcools de gnu fermentés aux champignons exotiques des milles-lunes et autres trucs compliqués.
    « Ma foi! Il a vraiment enculé les mouches celui qui a pondu un tel menu, je veux juste boire et manger, et bien, débrouilles-toi aubergiste, je te fais confiance.... »

    Quelques minutes plus tard, un énorme plat garni arriva sur sa table. Il goinfra aussitôt l'assiette, et un énorme pet retentit quand ce qu'il venait d'ingurgiter arriva à son septième estomac, l'odeur pestilentielle fit tomber comme des mouches ses voisins de tablée.

    « Quels trollinets ceux-là! » rigola-t'il, « mes pets ne feraient pas de mal à une mouche ».